Agriculteur : pourquoi se mettre à la vente directe ?

De nos jours, on constate que de plus en plus d’agriculteurs se ruent vers la vente directe. Un changement influencé par la tendance des consommateurs qui adopte une mode qui consiste à « consommer moins », pour privilégier le « mieux ». Les clients préfèrent dépenser plus pour avoir des produits de qualité, supérieure aux nombreux produits industriels qui ont envahi les marchés depuis de nombreuses années. Agriculture et vente directe sont d’autant plus faisables aujourd’hui, car on vit dans l’ère d’internet et des e-commerces. Quels avantages à tirer de la vente directe ?

Un circuit court pour plus de marge

En passant par les distributeurs et les transformateurs, les agriculteurs ne peuvent pas se permettre de passer une certaine marge, avec le risque que leurs produits coutent plus cher. En éliminant les intermédiaires, en associant agriculture et vente directe, ils peuvent récupérer une partie de la marge, voire la totalité, pour arriver à couvrir plus facilement les charges, et faire plus de bénéfices. La vente directe est un excellent moyen pour avoir le contrôle sur le prix et la qualité de ses produits.

Un investissement qui porte ses fruits

Cependant, même si la vente directe récupère la marge prise par les différents intermédiaires, elle requiert un certain investissement de la part des agriculteurs. Produire et vendre sont deux activités complètement différentes, peut-être même très éloignées. Il faut être prêt à investir la somme nécessaire pour chaque étape telles la régularité sur le marché, la création et le développement de plateformes de vente (sur internet ou physique), la communication, la comptabilité, la gestion des ventes, etc. Aussi difficile que peut l’être le défi à relever, le retour sur investissement sera assez conséquent, si le projet a été mené efficacement et professionnellement. Le rendement peut être utilisé pour améliorer la production, se développer, et pourquoi pas, conquérir d’autres domaines ?

Un contact direct avec les consommateurs

En éliminant les intermédiaires, les agriculteurs vont être amenés à côtoyer directement les clients. Une relation qui a son importance, premièrement pour avoir un retour direct sur la qualité des produits. Un retour qui doit être pris en compte pour arriver à garder ou améliorer sa position sur le marché, par rapport aux autres concurrents, ou tout simplement pour gagner plus de terrain. Ce contact va aussi permettre de fidéliser facilement ses clients, et être à l’écoute de leurs besoins pour se renouveler et mettre en place sa notoriété, redorer sa marque de fabrique.

Comment bien s’assurer en tant qu’agriculteur ?
Quel est la rémunération moyenne des agriculteurs en France ?